Forum Club911.net                                  


Journée ''essais'' du magazine Sport Auto
Enviado el 20 October 2001 à 18:25:53 CEST
996 "Les essais Sport-Auto " Le 25 aout dernier Xavier à participé à une journée d'éssais de voitures sportives , qui avait lieu à St Jean au Bois dans la forèt de Compiègne ...



Plusieurs formules sont proposées : 2h30 (100 km environ) : 2000 Frs · ½ journée (180 km environ) : 3000 Frs · 1 journée (300 km environ) : 5000 Frs J’ai opté pour la demi-journée, la plus populaire, à 3000 Frs. Ce stage vous propose de prendre le volant de 4 autos d’exception, à savoir pour mon cas : Boxster S de 270 Ch 360 Modena F1 d’origine (400 Ch) · 996 Turbo PSI de 540 Ch · “GT3 Turbo” PSI de 620 Ch (RTS-1) avec embrayage et transmission compétition.(0-100 : 3.7s ; 0-200 : 11.7s ; 1 300 000 Frs, 198 183€) Les 3 Porsche étaient bien entendu équipées de suspensions sport. Le stage se déroule sur route ouverte mais les moniteurs (1 par voiture) connaissent bien les petites routes de campagnes… 3 lieux sont proposés : Compiègne, Bordeaux et Toulon. J’étais à Compiègne et on était 3 participants pour cette cession.


Rendez-vous à 11h30 à St Jean Au Bois, magnifique petit village au cœur de la forêt de Compiègne. Après les présentations des moniteurs et des autos ainsi que les formalités administratives et un briefing rapide, on choisit sa voiture et on prend directement les commandes. J’ai commencé par la Ferrari. Je m’installe au volant : un rêve de gosse se réalise. Contact, le V8 ronronne. Les 2 PSI font un raffut du tonnerre, les Flat-6 chantent. C’est parti pour la promenade. On commence doucement et on respecte presque les limitations de vitesse. La Ferrari est très souple. Après une première ballade, on passe au chose sérieuse : les tests d’accélération. On s’arrête tous sur un petit parking devant une longue ligne droite déserte. Je commence par le Boxster S. Au top du moniteur, le pied droit s’enfonce. 3e,4e et 5e s’enchaînent. Quelle sonorité !! Me voila à 180 km/h et on arrive au freinage. Freinage Porsche…Demi-tour et on remets ça… Les 3 autres autos sont déjà arrivées quand je passe la 5e…


On passe à l’Italienne. Ca pousse encore plus et j’atteins le 200 en y allant gentiment…Les 2 autres Porsche sont déjà loin devant. Pareil pour le retour… Maintenant, on ne joue plus. La PSI de 540 Ch (la jaune) est un monstre. A partir de 180, la direction virevolte mais tant pis, j’accélère encore… J’atteins presque les 240 km/h au début du freinage. Elle s’arrête net. Je vois un petit point rouge dans mon retro : la Ferrari. Le retour est aussi rapide. La RTS-1 m’attends. Le moniteur me fait une démonstration de sa puissance sur l’aller. Quand il enfonce l’accélérateur, ma tête heurte le baquet Recaro. Les vitesses s’enchaînent, je sens que mon cœur ne va pas tenir. A chaque passage de vitesse, la wastegate soupire… Il n’y a pas de mots pour décrire la violence des accélérations. Je prends les commandes. L’émotion est présente. Dès le signal, pied dedans. L’embrayage compétition est déroutant car la course de la pédale est aussi courte que celle de l’accélérateur mais j’ai d’autres soucis car la direction prends beaucoup de liberté sur la route de campagne. A 240, je lève le pied car quelqu’un arrive de l’autre côté. De toutes façons, je n’aurais pas pu continuer à ce rythme. A titre de comparaison, la descente d’un grand 8 est de la rigolade. On accélère 2 fois plus fort…L’autre PSI ne suit plus depuis longtemps. Après ce plein de sensations fortes, on repart en ballade. Je garde le volant de la RTS-1. Les gens se retournent dur le passage de notre petit convoie. Le rythme est plus soutenue qu’à l’aller mais je ne connais ni la voiture ni la route alors j’essaie de rester raisonnable. Je change de voiture pour l’autre PSI, beaucoup plus souple avec son embrayage « classique » pendant que le moniteur prends le volant de la RTS-1 avec un client. On les a revus à l’arrivée…


Après une séance photo, la demi-journée s’achève à 14h00 et on est loin des 180 km promis. Mais on m’explique que les voitures présentes n’étaient pas celle prévues. Il y aurait dû avoir une GT3 « de base » à la place de la PSI 540 Ch et une Audi RS4 au lieu de la RTS-1. D’ailleurs le pilote de la noire me promets une « promenade » en fin de journée. Très bien, j’attendrai, je vais faire un peu de tourisme. Vers 18h, j’embarque à nouveau. Le ton est donné dès la sortie du village, sur les innombrables routes de forêt. On se croirait à Magny-Cours. La voiture d’accroche au pavé et les freins sont puissants. Je ne regrette pas d’avoir attendu… En bref, j’ai passé une journée inoubliable avec de formidables machines et des gens chaleureux et accueillants. Bravo, surtout que j’ai 19 ans et moins de 6 mois de permis…D’ailleurs j’y retourne l’année prochaine car on parle d’une autre PSI de 750 chevaux…


Pour tous renseignements : 01.41.33.49.76 .
Merçi à Xavier pour son témoignage , et si l'expérience vous tente appelez les !


 
Liens connexes
· Plus à propos de 996
· Nouvelles transmises par staff


L'article le plus lu à propos de 996:
Salon de Genève 2005


Article Rating
Average Score: 0
Votes: 0

Please take a second and vote for this article:

Excellent
Very Good
Good
Regular
Bad



Options

 Format imprimable  Format imprimable

 Envoyer cet article à un(e) ami(e)  Envoyer cet article à un(e) ami(e)


[Accueil] - [Mode d emploi du site] - [Qui sommes nous?] - [Adhérer au club]

Ce site n est pas un site officiel du groupe Porsche, mais un site personnel
. Tous les noms et marques de produits ou autres marques cités dans ce site sont déposées par leurs propriétaires respectifs. Porsche®, 911®, Boxster®, Carrera®, Cayman®, Cayenne®, Targa®, Tiptronic®, Tequipment® sont des marques déposées de : Dr.Ing.h.c.F.Porsche AG.
Web site engine\'s code is Copyright © 2002 by PHP-Nuke. All Rights Reserved. PHP-Nuke is Free Software released under the GNU/GPL license.
_PAGEGENERATION 0.046 _SECONDS